Page d'Accueil
 

Kyoto – 2 Décembre 1998 – Les érables d'automne

Nous marchons toute la journée sans autre répit que ceux que nous offrent les temples, les arrêts devant les jardins privés à la nature maîtrisée, coupée, taillée, bonzéifiée.
érables et étang
Le deuxième moment fort de cette visite à Kyoto est placé sous le signe du bois : les temples, les parfums, la mise en valeur de la nature. Chaque temple est une découverte, une nouvelle connaissance avec la vie. Le bois se retrouve dans chaque vue, dans chaque détails. Une odeur de pin, de cèdre vous envahit et celle des jardins de mousses vous donne une sérénité de douce enfance.
A cette époque, les érables sont rouges. Ce n’est pas une légende et j’en ai eut les larmes aux yeux de voir tant de splendeurs, de diversité, de maîtrise dans la nature et la construction, elle aussi issue des richesses de la terre.

[retour au sommaire du carnet de voyage]  [suite de Kyoto]